jeudi 22 mars 2007

Acte II, scène 2 : revue des Estrangin

Scène 2
Le 18 avril 1721

Estrangin
Oh ! Jouve.
Autre Consul
Oh !
Estrangin
Viens on va continuer les affaires qu’on a laissées, il y a quatre mois avant la maladie. Et bien on s’en est bien tiré.
Autre Consul
Oui mais les finances elles vont pas trop bien.
Estrangin
Combien a t-on dépensé ?
Autre Consul
On a eu 265 personnes mises en quarantaine (qu’on y a brûlé leurs vêtements et qu’on les a remplacés) et 135 malades hospitalisés et peuchère ils ont fait 135 trépassés. Le major de la garde, les chirurgiens, l’apothicaire, les onze corbeaux, les cinq infirmières, les approvisionnements pour tout ce monde ça fait un total…voyons…de 30.000 livrées.
Estrangin
Et bien c’est pas mal. Le revenu de deux ans.
Autre Consul
Et puis ça fait des veuves et des orphelins qu’il va falloir les secourir. C’est égal on a eu qu’un mort pour dix habitants. C’est pas essessif. Et puis on a eu de beaux actes de courage. Surtout Moussu le vicaire, là votre cousin, qu’il se dépensait sans arrêt et qu’il est mort, pechère, và trente ans.
Estrangin
C’était son devoir, Jouve
Autre Consul
Oh ! sûr ( Silence)
Estrangin
Ah ! C’est l’heure d’aller souper. On continuera ce tantôt. A tout à l’heure.
Autre Consul
Ah ! je vous accompagne bien jusqu’à la fontaine.

Aucun commentaire: